Pilier Sud au Mont-Aiguille et Spigolo aux Deux-Sœurs – 29 et 30 juin 2018

Escalader deux grandes voies en deux jours sur deux grands sommets du Vercors constitue une belle manière de faire le plein de sensations et de se fatiguer les bras !
Les sommets : le célèbre Mont Aiguille « La perle du Dauphiné ou Mont Inaccessible » et Agathe « sœur jumelle de Sophie » aux Deux-Sœurs.
Les voies : le Pilier Sud au Mont Aiguille et le Spigolo aux Deux-Sœurs.
Le point commun : un vide ébouriffant, du rocher souvent délité et un équipement à l’ancienne.

Au Pilier Sud, on ne trouve en place que de vieux pitons et quelques plaquettes de 8.
Tous les relais se font sur pitons et sangles souvent fatiguées.
L’équipement en place parait suffisant, mais un jeu de friends et de coinceurs peut s’avérer utile.
Hauteur de la voie : 220m
Cotation globale : TD-
Cotation 5c
Engagement II

Au Spigolo, tous les relais sont équipés en plaquettes de 12, plaquettes présentes également dans quelques longueurs.
C’est une voie TA (Terrain d’Aventure), où un jeu de friends (petits et moyens) et un jeu de coinceurs sont indispensables pour compléter l’équipement.
Les points sont rapprochés dans tous les passages difficiles pour passer en A0.
La première longueur, une fissure déversante très athlétique, bien qu’impressionnante, passe en A0 et constitue un bel échauffement pour la suite …
Hauteur de la voie : 320m
Cotation globale : TD
Cotation libre : 7a
Cotation obligatoire : 5c
Engagement II

Avec Pascal, ami de longue date et compagnon de quelques grandes aventures verticales, nous avons grimpé en réversible en 3h30 au Pilier Sud et presque le double au Spigolo.
Météo et températures idéales.
Nous étions seuls à part la visite d’un planeur, de chocards, de vautours et d’une famille de bouquetins rencontrée à la descente du Col des Deux-Sœurs

Remarque : les topos en ligne manquent souvent de précisions, aussi est-il judicieux d’emporter avec soi un deuxième topo pour croiser les informations, ceci peut s’avérer particulièrement utile pour le Spigolo !

Dans le Pilier Sud, surtout ne pas suivre de cordées, car le risque de chute de pierres est extrêmement élevé à la sortie de la dernière longueur !

 

 

La Croix de Rougny (2259m) – Massif des Écrins – 27 juin 2018

Une jolie boucle au départ de la prise d’eau du Canal du Beaumont située sur la commune de la Chapelle en Valjouffrey.
Longue montée en lacets dans le Bois du Vallon jusqu’au Vallon de la Chapelle, puis jusqu’au Col du Quairelet (1890m).
Ensuite on remonte la Crête de Pré Clos jusqu’à la Tête de la Pale Traversière (2211m), puis par une croupe débonnaire on atteint la Croix de Rougny (2259m).
Descente par l’arête sud de la Croix jusqu’au sentier périphérique qui ramène au Col de Prés Clos (1974m).
Encore une fois rencontre avec des patous belliqueux, mais heureusement, le berger était là !
Descente classique sur la Chalp et retour bucolique le long de la Bonne.
Une journée ensoleillée et somptueusement fleurie.
Les participants :
Berna et Richard, Marie-Pierre et Michel, Didier, Francis, Georges, Hervé et Patrick

La trace téléchargeable :

Télécharger

 

Les photos :

 

 

 

 

Gorges du Drac – 23 juin 2018

Grimpe matinale et à la fraiche au dessus des Gorges du Drac sur un improbable château de cartes étonnement stable et fort élancé.
Le rocher est bon, adhérent et propose tous les styles d’escalade.
L’ouvreur a beaucoup purgé, consolidé et posé de bonnes protections et relais : chapeau bas l’artiste !
Beaucoup de 5, un peu de 6a et à la sortie du dernier pinacle de l’A0 athlétique qui demande un peu de pratique…

Merci à Jérôme d’avoir partagé la corde avec l’ancien !

 

Col de Côte Belle – Massif des Écrins – 24 juin 2018

Une traversée sauvage entre le Désert en Valjouffrey et Valsenestre par le Col de Côte Belle.
A la sortie du village, la randonnée commence de façon bucolique en sous-bois, en longeant le Ruisseau de la Laisse, puis rapidement  rejoint d’énormes résidus d’avalanche qui, cette année, recouvrent le sentier.
L’obstacle passé, on s’élève dans un bel alpage fleuri, par de raides lacets, suivi d’une traversée en direction du Col des Marmes, pour revenir sur le Col de Côte Belle.
A noter la visite très désagréable d’un patou, bruyant et agressif, qui nous a suivi pendant cinq trop longues minutes !
Il est intéressant de poursuivre jusqu’au petit sommet côté 2388m qui domine le col, non seulement pour ses 2 beaux cairns imposants, mais surtout pour admirer de spectaculaires lames de rocher qui se hérissent dans toutes les directions !
En basculant sur Valsenestre, rapidement on  découvre les Orgues de Valsenestre, curiosité géologique très spectaculaire.
La descente se poursuit jusqu’à rejoindre la Réserve Naturelle de la Haute Vallée du Béranger et le magnifique village de Valsenestre, dans la pelouse alpine somptueusement fleurie et la forêt.

Les GP : Berna et Richard, Mylène, Marie-Pierre et Michel
Les pitchounes : Elsa et Joseph

 

Télécharger

 

 

 

 

 

Gorges du Verdon – Katie et Clément – 19 au 21 juin 2018

Pendant que les grands-parents gardent les enfants, Katie et Clément partent grimper 3 jours dans les Gorges du Verdon.
Fabuleux terrain de jeu, parois majestueuses, rocher sublime, site mondialement connu : les qualificatifs ne manquent pas pour décrire l’escalade dans les Gorges du Verdon.

Le détail de ces 3 belles journées :

Mardi 19 juin
Les fils de la terre et du vent
7b+(7b) 110m
4 longueurs: 6a,7a,7b+,7b?
« À l’origine un 7b+ ultra-engagé de M.le Ménestrel. La voie à été rééquipée et deux longueurs ont étés rajoutées dans le bas pour faire jonction avec le bas de Heure Zéro, mais le grand 7b+ reste toujours aussi engagé » Effectivement une voie équipée loin surtout L3 avec un pas engagé++ en fin de longueur.

Mercredi 20 juin
Le Toboggan de la mort
6c+(6b) 240m
8 longueurs: 5b, 6a, A0 puis 6a+, 6a, 6c+, 6c+, 6a+,6b+
« Un itinéraire d’ampleur dans une goulotte très originale…une escalade qui passe en revue tous les styles, du dévers à la fissure classique, en passant par un gris technique »
Superbe, une belle voie à grimper « à l’ancienne » avec souvent la possibilité de se coincer dans la fissure pour avancer.

Jeudi 21 juin
Les marches du temps
7a (6c) 200m
9 longueurs: 6b+, 6c+, 6c, 7a, 6c+, 7a, A0 puis 6c, 6b+, 6a+
« Superbe escalade sportive (très) bien équipée »
Une magnifique voie dans le gris classique du Verdon.

 

Le tout en photos