Le Chauvet (2062m) – Massif du Dévoluy – 29 janvier 2018

Retour aux fondamentaux après une séance de bloc éprouvante  il y a une semaine.
Au départ du Col du Festre (1442m), le Chauvet est une course  débonnaire avec un petit dénivelé.
La  balade idéale pour convalescent post-traumatique..
Depuis le Col de Darne (1942m) on accède au sommet par une belle arête nord-ouest suffisamment large pour la remonter skis aux pieds.
Une vue majestueuse sur les impressionnantes aiguilles que sont La Tête et le Roc de Garnesier.
On aperçoit au loin le Mont Ventoux, et tout  près, les grands sommets du Dévoluy.
Carton plein avec en bonus une météo de rêve.
Excellente neige poudreuse à la descente.

Collective cascade de glace du Groupe Jeunes du Caf de la Mure – Alpe d’Huez – 13 janvier 2018

5h30 à la Mure, tout le monde est en forme, la motivation est palpable et notre aventure s’annonce bien.
7h Départ à la frontale de l’Alpe d’Huez, nous remontons les pistes désertes.
8h15 nous sommes au pied du mur de glace d’Ice Bille.
Nous sommes seuls, l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt
Autant dire que nos jeune ont marché comme des avions !!!
Normal ils sont Matheysins.
Pour éviter tout risque de chute de glace sur le casque de nos alpinistes en herbe, je fixe rapidement 2 «moulinettes» sur les bords gauche et droit de la cascade, avant l’arrivée des premières cordées !
Une heure plus tard c’est l’affluence, digne d’un dimanche pluvieux à Espace Vertical (*)
Les nouveaux s’installent bien au centre dans l’axe des glaçons qui pleuvent comme à « Gravelotte » !
Malgré tout, la cohabitation se fait dans la bonne humeur.
Avec les conseils techniques de Patrick et Coralie, les débutants, enfants et parents, progressent vite et se font plaisir.
Ils découvrent les subtilités du cramponnage, de l’ancrage et désancrage des piolets, le tout sur une paroi particulièrement raide.
A eux aussi les joies de l’onglée, des crampes aux mollets et du mal aux bras.
A 12h30, le soleil arrive enfin : pause casse-croute, le meilleur moment de la journée.
Cette première journée d’initiation est un succès total pour notre club : carton plein.
Par contre, elle a été fatale à ma grippe !

(*) salles d’escalade bien connues des Grenoblois

Col de l’Ollière – Matheysine – 6 janvier 2018

Une balade de la demi-journée, habituellement sans difficultés particulières et peu exposée par fort enneigement.
Mais après un court redoux qui a humidifié le manteaux neigeux, la nuit étoilée qui a suivi et un furieux vent du nord, ont crée une croute de regel béton !
La descente n’a pas été une partie de plaisir, d’autant que nous n’avions ni crampons ni casque !
Moralité : crampons en fond de sac et casque obligatoires !

Les photos de cette étrange course de glace :

Vallon du Crachet – Ubaye – 2 janvier 2018

Sur la route ensoleillée du retour, après notre réveillon 4 étoiles dans la Haute-Ubaye, une petite dernière sous le Col de Vars s’impose.
Au dernier lacet sous le col, la remontée du joli vallon du Crachet, se prête à une balade sans stress par fort enneigement et le risque niveau 4 du bulletin neige-avalanche du jour !
La pente sommitale sous la Tête du Crachet nous apparaissant particulièrement plaquée, nous rejoignons sagement la crête sur la gauche du sommet marquée par un cairn imposant.

 

.

 

Nouvel An 2018 en Haute-Ubaye

En août 2017, en pédalant sur les pistes forestières du Briançonnais, nous cherchons le lieu de nos futures agapes de fin d’année et évoquons le Gîte de Maljasset dont nous avions apprécié l’accueil lors de notre traversée Larche-Briançon en mars.
Nous étions sceptiques quant à l’enneigement et résignés au vélo et à la marche comme les années précédentes.
Mais cette année, bingo !
Grace aux retours d’est, la Haute-Ubaye croule sous la neige.
Après le « Trophée Andros » du trajet routier, nous avons du limiter nos ambitions à des balades sécurisées après la lecture du bulletin neige-avalanche.
Les contrôles DVA ont été encore plus rigoureux.
31 décembre : montée à la Crête de la Testeta sous la Pointe Basse de Mary.
1er Janvier : montée sous le Col Albert aux Ribes de Parouart.

L’accueil de Klyte et d’Hubert est exceptionnel.
Le menu du réveillon est digne d’un 3 étoiles et l’envolée des lanternes sur fond de montagnes enneigées, sous la pleine lune, fut un moment magique.

On est partant pour l’année prochaine !