Canada – Banff National Park, Alberta – février 1999

Aller au Canada a été pour moi un peu comme aller faire une voie Bonatti ou une voie Desmaison dans les Alpes.
On rejoint l’histoire et on s’imprègne du mythe !

On s’en imprègne au travers de livres et de magazines (photos, récits).

Des articles dans Vertical, et Chemins de Gel des Éditions Gléna, ont titillé très fort mon imaginaire.
Déjà dans les rues de Calgary, au volant de la Dodge de location immatriculée dans l’Alberta, on est dans l’ambiance et l’arrivée à Banff (le Chamonix des Rocheuses) est superbe.

Ce qui m’a le plus marqué ce sont :
– les marches d’approche « ambiance trappeur » dans les forets, sur les lacs gelés, le long de larges rivières à moitié prises dans les glaces : sensation unique de faire partie d’une carte postale, de se fondre dans le paysage.

– les glaciers suspendus aperçus depuis la route entre Lake Louise et Saskatchewan Crossing.
– le village de Nordegg (mi habité, mi abandonné), sa station de service et ses autochtones !

– le livreur de Pizzas en moto-neige de Shunda Creek.
– l’immense lac gelé Abraham Lake.

Quant a la cascade qui m’a vraiment conquis est sans partage le Weeping Wall.

Nous l’avons fait une fois dans son intégralité (Lower + Upper) avec un départ de nuit, puis le lendemain la partie du bas (Lower) au soleil !
Elle fut LA cascade Canadienne que j’imaginais et elle ne m’a pas déçue !

La sortie de la grotte du Lower Weeping Wall est un passage d’anthologie, de même que l’approche et la découverte du gigantesque Upper Weeping Wall
.
Pour toutes ces sensations, ces plaisirs et ces découvertes, je souhaite à tous les accros de glace, de découvrir un jour les Rocheuses Canadienne.

Pilsnar Pilar :

Weeping Wall :

Paysages et ambiances :

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *