Presles – Life’s a pitch – 14 mars 2019

Les prévisions météo ne sont pas bonnes : pluie à partir de 13h !
Mais fidèles au dicton « qui regarde trop la météo finit au bistrot », nous sommes quand même partis grimper !
Après une route bien humide nous arrivons au parking des Grottes de Choranche accueillis par un timide rayon de soleil, comme quoi le microclimat de Presles n’est pas une légende !
Par contre ça caille sévère, il fait 2 petits degrés !
Pour le coup je vais peut-être échapper à une horreur dont Clément a le secret…

  • Et si on faisait un truc pépère, qu’est-ce t’en penses Clem ?
  • Mais non Pap’s, on va avoir la « collante », c’est tout bon.
    Et ben voilà je vais jouer encore une fois à « cochon pendu » dans les dévers…
    Que les enfants sont ingrats, aucune pitié pour les vieux parents !

Après 10 minutes d’approche nous sommes au départ de « Life’s a pitch » juste sur la gauche de « Pierrot Beach » dans le Secteur des Grottes de Choranches.
Difficulté ED
6 longueurs : 6c+ – 5c+ – 6a+ – 7a – 8a>A0/7a – 7a
Superbe ambiance particulièrement gazeuse.
Escalade très physique et exigeante.
Cotations sèches d’après mon écureuil de fils. Mon ressenti est différent car j’ai « tiré » comme un forcené !
La descente en rappels est flippante, le deuxième en fil d’araignée fait pile 50 mètres avec un jeté de corde sur un arbre !
Si on se loupe il faut remonter sur autobloquants !!!

Vive les sorties familiales…

Merci Clem !

Chamechaude – Chartreuse – Pilier Gris et Pilier Tobey – 15 novembre 2018

Yves, matheysin pur jus, n’avait jamais grimpé à Chamechaude (2082m).
Avant l’arrivée imminente de l’hiver, l’occasion était trop belle de lui faire découvrir les parois ensoleillées de ce sommet emblématique des Grenoblois.
L’objectif : escalader les deux grandes classiques de Chamechaude, le Pilier Gris et le Pilier Tobey.
Ces 2 courses s’enchainent facilement en descendant par la Brèche Arnaud située entre les deux.
La paroi est orientée plein Est et, à condition de se lever tôt, on la rejoint en même temps que le lever du soleil.

En partant de la Mure à 6h00, nous sommes arrivés au Col de Porte (1324m) à 7h05 en roulant tranquille.

L’escalade est plaisante sur un bon rocher dans l’ensemble, avec comme souvent en Chartreuse, quelques passages un peu délités où il faudra grimper tout en douceur…
L’équipement de ces 2 voies a été revu et complété par la pose de plaquettes de 12 bien costaudes, aussi bien aux relais que dans les longueurs.

Pilier Gris : 150m, 6 longueurs, 6a+ max, 5cA0 obligatoire
Escalade peu soutenue mais avec quelques passages athlétiques dans l’A0 !
Pilier Tobey : 200m, 6 longueurs, 6a, 5c obligatoire et un passage en A1
Escalade un poil plus soutenue et athlétique que le Pilier Gris alors que la cotation globale est TD- pour le Pilier Gris et D+ pour le Pilier Tobey !

Au final une très belle journée dans le cadre magnifique des sommets du Parc naturel régional de Chartreuse, face au Massif de Belledonne et ses premières neiges.
Un grand merci à Yves pour son enthousiasme, et aussi pour le contenu de son sac à la pause casse-croute !!!

 

Le Trident de Cognet – Gorges du Drac – 13 novembre 2018

Aujourd’hui, c’est avec Christian, solide gaillard du Nord-Isère, que je partage la corde.
Malgré un physique ingrat, notre homme en impose et rassure.
Aussi c’est avec confiance que je m’engage à nouveau sur cette improbable structure chancelante du Trident de Cognet.

Le rocher y est bon à excellent et quand ce n’est pas le cas, il est consolidé.
Les points sont plutôt rapprochés et les relais béton !
11 longueurs pour 230m de dénivelé.
6a+ max, 5c obligatoire
Et l’ambiance des Gorges du Drac est sublime !

J’en ai ramené une courte vidéo qui pourra servir de tutoriel pédagogique à diffuser largement dans les clubs de grimpe.
Bonne visite !

Gorges du Drac – La position du grimpeur couché et No country for old climber – 3 novembre 2018

Quoi de plus sympa que deux cordées dans deux voies parrallèles.
Aujourd’hui Coralie et Fabien dans « No country for old climber », Dorian et moi dans « La position du grimpeur couché ».
Tout le monde  papote, rigole et l’assurance s’en ressent forcément…
Pour chacune des voies : 170m entre 7 à 9 longueurs bien équipées par JM Cambon
Essentiellement dans le niveau 6a et 5c/5c+ obligatoire
Encore une belle journée de grimpe à côté de la maison !

L’Oreille du Loup – Traversée des arêtes – 20 octobre 2108

J’avais déjà pris pied sur cette belle arête, en faisant « Viens voir le Loup » qui aboutit au sommet de la tour principale mais sans poursuivre par la traversée.
Les Oreilles du Loup, comme son plus proche voisin le Tabor, sont des courses très prisées en Matheysine.
Marie-Pierre et moi faisons l’approche depuis la La Chaud (St-Honoré) en VTT électrique jusqu’au pied du col de l’Ollière où nous retrouvons Steve.
Du col, une croupe débonnaire mène à l’arête.
La traversée ne présente pas de difficultés particulières et se déroule sur un bon rocher.
C’est une succession de petites montées, de désescalades avec quelques courts rappels très bien équipés.
On se protège facilement avec de grandes sangles de 120cm, qui s’avèrent bien utiles pour les relais.
Au final une course très ludique dans une ambiance magnifiques avec le massif du Grand Armet tout proche et la barrière est du Vercors.

Télécharger