Triple Directe au Grand Capucin et les Intouchables au Trident du Tacul – Massif du Mont-Blanc – 19 au 21 juin 2017

Pendant que les grands-parents gardent les enfants, les parents partent grimper 3 jours dans le Massif du Mont-Blanc.
Un sublime enchainement de la Triple Directe au Grand Capucin et des Intouchables au Trident du Tacul.
En 2005 déjà, j’avais accompagné Clément dans l’enchainement de ces 2 sommets, mais dans un niveau un peu plus abordable.
 


Le récit de Clément :


Lundi dernier, afin d’éviter la canicule, nous jetons notre dévolu sur Chamonix et son granit….
En fin d’après midi nous prenons la benne et posons la tente à quelques foulées du Grand Capucin et du Trident du Tacul.
Après un réveil tardif à 8h, nous attaquons les 3 premières longueurs de L’Elixir d’Astaroth, continuons par Voyage selon Gulliver et tentons en fin de voie le toit de Panoramix, solide 7c qui restera invaincu…. Je pense qu’il faut pour le grimper de la potion magique !
L’enchaînement de ces 3 sections porte le nom de Triple Directe, la classe !
15 longueurs soutenues
Plus tard nous lançons notre corde dans les rappels de la Voie des Suisses, il est 17h.
19h nous sommes au Base Camp, buvons bières, soupe et tisane… Enfin un dodo bien mérité.
Jour 2,  pas de grasse matinée, nous attaquons les Intouchables à 7h30, le 7a+ de la première longueur réveille mais passe facilement, il en sera de même pour la suite, une escalade raide et soutenue, la fin est à la hauteur de sa réputation…. Les verrous de poings et de doigts sont indispensables au même titre que nos coinceurs mécaniques….
8 longueurs et 5 rappels… Une des plus belles lignes du massif d’après les alpinistes spécialistes !

Petite réflexion :
En escalade il y a cotation et cotation, comme au Verdon il y a un fossé entre les voies des années 80 et celles plus récentes…  
Il faut remettre les choses à leur juste valeur et ne pas s’arrêter au chiffre…  
Merci Mr Piolat, du 6b où il faut envoyer, ça remet les pendules à l’heure !

14h nous démontons la tente, 15h nous sommes à la Pointe Helbronner et savourons le retour dans la télécabine  face au Mont-Blanc et aux 2 parois escaladées.
Le retour est encore une fois folklorique au milieu de touristes venus des 4 coins les plus riches de la planète.
Odeurs,  mêlant transpiration et parfums chics, tignasses contre permanentes, grosses godasses et claquettes…

Réflexion numéro 2 :
C’est bien, ce contraste, il rend encore plus fort le sentiment d’avoir vécu quelque chose d’exceptionnel.

20h30 nous retrouvons nos loupiots et les grands parents en pleine forme, merci de leur soutien sans lequel cette aventure n’aurait pas eu lieu.
Merci à vous deux


Un immense bravo à Katie qui n’était jamais allée à Chamonix, ne connaissait pas le Massif du Mont-Blanc et découvrait pour la première fois ces grands sommets !!!
 Trois jours après, mon autre belle fille Marie découvrait, elle aussi, pour la première fois l’univers fascinant des hautes montagnes du Massif du Mont-Blanc.

Toutes ces émotions en images

10 Comments

  1. Biquet

    La classe!
    On a fait « voyage » l’an dernier avec un pote. C’est un de mes plus beaux souvenirs de grimpe… Je ne savais pas qu’il y avait une variante de sortie??
    En tout cas bravo Katie, mutante…! Parce que ça grimpe cette ligne!!
    Bises, keep going 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.