Cascade de Rif Bruyant – Massif du Taillefer – 9 février 2017

Douche à tous les étages au Rif Bruyant !
Ce jour-là, réchauffement oblige, une tenue canyoning aurait été plus adaptée.
Il y a longtemps que cette belle cascade m’intriguait.
Rarement formée, on l’aperçoit furtivement, depuis la route de La Mure à l’Alpe du Grand Serre, un peu avant le Hameau du Mollard.
Exceptionnellement, un gros cigare de 20m de haut se forme.
Il repose sur un large socle en forme de cloche.
A la fin de l’épisode de froidure du mois de janvier, le tube était en place, mais avec le redoux de ces derniers jours, il s’est écroulé.
Comme toujours il faut être là au bon moment.
Mais qu’importe, l’escalade du socle est, à elle seule, particulièrement sympa et mérite une visite.
Les impressions sont trompeuses, la grimpe qui s’annonçait pépère, s’avère délicate.
La première partie est raide avec une glace recouverte de neige croutée.
En haut sous la cloche, la pluie a transformé la glace en de fragiles feuillets, empilés les uns sur les autres.
Grimpe tout en douceur, très psycho sur une dizaine de mètres, puis ça se calme…
Aucun équipement en place.
Nous fabriquons 2 lunules pour la descente en rappel (45m).
Approche :
Depuis le Hameau du Mollard, emprunter le chemin du Rif Bruyant qui décrit une traversée, puis entre en sous-bois.
Ne pas prendre le pont qui traverse le torrent, mais poursuivre la montée tout droit jusqu’aux maisons en pierres de l’ancien Hameau de Rif Bruyant.
Une bonne centaine de mètres avant celles-ci, traverser à gué le torrent et monter à vue.
altitude (1150m)
Difficulté 3+/4 pour le socle et V pour le tube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *