Colère du ciel

Avec Patrick nous avions convenu de faire « Diabolobite » une cascade en grade V, qui les bonnes années propose un départ direct en V+.
Pour l’avoir parcourue 2 fois dans mes jeunes années, j’en garde malgré mon « Alzheimer » précoce, d’excellents souvenirs.
Après une dizaine de jours de gros froids j’étais persuadé que notre affaire serait en condition.
Que nenni : rien dans le départ direct et au dessus une draperie pendouillante à escalader les jours de grosse déprime amoureuse….
Mais fidèle au dicton « une de perdue, dix de retrouvées », nous voilà sauvés par la classique des classiques : « Colère du ciel » !
Les longueurs 5 et 6 sont les plus belles et de cotation IV en prenant au plus raide.
Comme toujours en cascade les difficultés rencontrées dépendent énormément de la qualité de la glace.
Pour exemple, au plus raide dans la cinquième longueur la glace était sorbet, donc plutôt facile, mais en contre-partie, nous avons étés gênés par une douche abondante !
Un comble, sous un ciel tout bleu !!!
Par contre dans la 6ème, pas de douche mais une glace cassante plus énergivore…
Tous les relais sont en place, descente en rappels dans la voie.

Cette journée pleine de surprises en images :

A bientôt sur les cimes

Michel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *