Arête de Coste-Rouge – Ailefroide Centrale – Écrins – 2 août 2001

Dixit Camptocamp :
« Coste Rouge est une bonne définition de la « grande course » de niveau D dans un terrain montagne. Il y a peu de difficultés techniques mais l’itinéraire est engagé, sérieux et nécessite un certain sens de l’itinéraire.
Les erreurs se payeront chers en heures perdues.
Dixit le Labande : « l’une des plus belles courses du massif esthétiquement, à cause du cadre exceptionnel ».
Traduction : c’est magnifique mais le rocher est parfois médiocre.
En début de saison, la neige et la glace permettent de stabiliser les rochers mais augmentent la difficulté.
Par ailleurs, la descente en terrain délicat n’est pas à sous estimer surtout en cas d’arrivée tardive au sommet. »

Ce 2 août 2001 d’un été particulièrement chaud, la seule grosse difficulté que nous ayons rencontré avec Clément, fut la fameuse cheminée-dièdre de rochers rouges située à droite du fil du pilier dans la partie sommitale et qui cote (4+, 1 piton) sur les topos.
Le fond du dièdre qui habituellement est chargé en glace, est sec et en rocher pourri.
Il a fallu toute l’énergie et la technique de Clément pour nous en échapper !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.