Pic Coolidge avec bivouac à la Balme de François Blanc – Écrins – 4,5 août 2000

Trois jours après la face NE de la Pointe Fourastier à l’Ailefroide Centrale, frustrés de n’avoir pu profiter du bivouac aux Balmes de François Blanc, et pas encore blasés de remonter le gros tas de cailloux qu’est le Glacier Noir, nous avons choisi d’emmener les femmes de la famille au Pic Coolidge.
L’objectif avoué de cette course, outre le plaisir technique que procure la gestuelle légère de l’escalade de moraine, était de profiter de cet incroyable belvédère pour se remémorer l’Eperon Fourastier et surtout repérer les ascensions du printemps prochain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.